Contrôles bactériologiques

« Une surface visuellement propre peut être bactériologiquement sale »

Pour cette raison, IPSO a développé une approche unique et intégrée du contrôle de la propreté et de l’hygiène des locaux en combinant d’une part les contrôles visuels (tâches, présence de poussières, …) accrédités BELAC(*) et les contrôles bactériologiques d’autre part.

Analyse de la contamination « microbiologique » sur le lieu de travail

Objectif de notre service

Evaluer la contamination microbiologique par quantification de la flore totale aérobie des bactéries, des entérobactéries, des levures et moisissures.

Les sanitaires, les cantines, les vestiaires et autres espaces publics sont des zones sensibles fortement exposées.

Quand faire appel à nos services ?

Au-delà des prescriptions légales(**), vous pouvez faire appel à ce nouveau service :
1. Pour évaluer la pertinence et l’efficacité du programme de nettoyage, entre autres lors de la mise en place d’une approche durable du nettoyage ;
2. Pour valider le respect des protocoles de nettoyage et de désinfection des surfaces critiques (respect des codes couleurs par exemple) ;
3. Pour mesurer le niveau de propreté des équipements et des installations plus sensibles ;
4. Pour s’assurer du respect des règles d’hygiène (entre autres dans le cadre des B.P.H.)

Comment se passe le contrôle ?

BacterioProgressControl

Du choix de la procédure d’échantillonnage à la rédaction du rapport d’analyse en passant par la prise d’échantillons (ou PdP), IPSO vous accompagne dans cette démarche.
Si vous le désirez, nous vous assistons même lors de la présentation du rapport auprès de vos clients internes.

 



* L’impartialité, l’indépendance et l’intégrité lors de l’exécution de nos contrôles sont garanties par l’accréditation délivrée à IPSO le 19 janvier 2010 par BELAC sous le n° 388-INSP.
** Dans le cadre de la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, le SIPPT (et CPPT) ont pour mission de donner un avis sur l’hygiène du lieu de travail (AR 27.3.1998 Art 5 §6). Toute mesure d’amélioration doit être précédée par une analyse détaillée des risques.

//]]>